UNE LETTRE A MA FEMME

 

Si tu pars avant moi, promets-moi, par un signe,

De me dire où tu vas, de me dire ce qu'il y a.

Si tu restes toi-même et si tu me vois vivre.

Si je suis le premier, pour ne pas te faire peur,

Je viendrai me glisser qand tu t'endormiras,

Au creux de ta chaleur, n frisson dans un rêve,

Tu sauras que c'est moi.

 

Une lettre à ma femme

Pour tout lui expliquer, pour lui dire que je l'aime

Autant qu'au premier jour, que je suis toujours là

Que je n'ai pas changé, sinon de la fatigue, et quelques illusions qui se sont égarées...

 

Un frisson dans un rêve, si je pars avant toi,

Un sourire sur tes lèvres, tu sauras que c'est moi.

 

Une lettre à ma femme

Au hasard d'un voyage pour lui dire qu'il n'y a pas

d'histoire à pardonner,

Que je n'ai jamais vu d'aussi jolis yeux qu'elle

sinon, il y a longtemps, un visage et un nom

qui se sont effacés.

 

Une lettre à ma femme

Pour lui dire en deux lignes que c'est la

seule au monde

Qui m'ait vraiment aimé, qui a su tout comprendre

Avant même que j'y pense, y compris mes silences

Et quelque illusions qui se sont envolées.

 

Un frisson dans un rêve, si je pars avant toi,

Un sourire sur tes lèvres, tu sauras que c'est moi.

 

Michel Sardou